Alexangel Medium

Alexangel Medium

Le journal "Les clés du midi"

Ces fantômes qui hantent nos maisons :

Les magnétiseurs et voyants l'affirment : nos maisons sont occupées par des âmes errantes. Un phénomène paranormal qui peut conduire certains propriétaires à mettre en vente leur bien alors qu'ils ignorent tout de la présence de ces entités. Témoignages. Katia ne se sentait pas bien dans sa maison. Elle avait même un sentiment d'oppression dans certaines pièces de cette habitation ancienne et se décide à faire appel à un radiesthésiste. Celui-ci fait le tour de la maison muni d'un pendule et d'un carnet de notes. Après son passage, le malaise de Katia disparaît. Présence de fantômes ou simples impressions psychologiques ? Les magnétiseurs et voyants ont une réponse catégorique : ces entités errent dans les logements. La plupart du temps les habitants ne s'en rendent pas compte, mais les âmes « sensibles » sont particulièrement réceptives à ces fantômes qui hantent nos maisons insolites. « Ce sont souvent des enfants qui perçoivent la présence d'entités », souligne Claude Guichard, magnétiseur et géobiologue à Lyon. « Il y a un vieux monsieur ou une dame qui est là », affirment ces enfants. Claude Guichard détecte ces entités au pendule ou à la baguette. « Elles savent que je peux les aider », précise-t-il.

Qui sont ces entités ?

Le magnétiseur se dit « passeur d'âmes » et confronté quotidiennement à ce problème. Un phénomène qu'il dit « facile à comprendre et à résoudre ». Qui sont précisément ces entités ? Des âmes errantes appartenant à des personnes décédées brutalement, selon Claude Guichard. Parmi elles de nombreuses victimes de guerres modernes ou du Moyen Age, mais aussi des personnes décédées de mort violente. Ils les aident à partir en faisant appel à « des êtres de lumière ». Marie emménage avec sa fille dans un grand appartement à Lyon datant de 1800. Dès sa première venue dans leur nouveau logement, la jeune fille de 14 ans ressent un profond malaise et refuse d'y rester. Elle ne peut se résoudre à dormir dans sa chambre avec mezzanine où des portes donnent sur des combles qui la rendent mal à l'aise. « Maman, j'ai l'impression qu'il y a des gens. Derrière la porte, il y a des fantômes », assure-t-elle. Sceptique, Marie n'a elle-même « jamais rien vu, ni senti », elle contacte le magnétiseur en désespoir de cause. Il intervient avec un pendule, une baguette et une « céramique en nombre d'or pour les effets des cours d'eau qui créent des mauvaises ondes », raconte Marie. Depuis, sa fille n'a plus de problèmes.

Où rencontre-t-on des fantômes ?

Le lieu privilégié des âmes errantes, ce sont les châteaux, où ont eu lieu des crimes, suicides ou duels, précise le passeur d'âmes. Il raconte son arrivée dans un château : « Elles me sont toutes tombées dessus. Ces âmes veulent passer de l'autre côté, dans le monde spirituel ». Les logements qui attirent le plus les fantômes ont accumulé une histoire, ont été vendus et revendus plusieurs fois et ont été le théâtre d'événements. Mais il peut aussi s'agir d'une maison neuve construite sur un ancien lieu de sépulture, un champ de bataille qui peut remonter à l'Antiquité. Le magnétiseur a été consulté par le Lesclesdumidi.com propriétaire d'une maison en Isère. Sa femme se sentait épiée, surveillée et se croyait folle. La maison était édifiée sur un ancien cimetière et une cinquantaine d'esprits y demeuraient. Combien de maisons sont-elles concernées ? Le magnétiseur visite en moyenne deux à trois maisons par semaine et plus de la moitié d'entre elles sont peuplées par des entités. Selon le spécialiste les entités se nourrissent de basses vibrations, des endroits où l'on trouve des cours d'eau, des failles ou des réseaux telluriques. Ces âmes sont celles de personnes décédées de mort violente : accident, meurtre, suicide. Les victimes de ces entités perçoivent des manifestations sonores : de la vaisselle qui tombe, des portes de placard qui s'ouvrent, la télévision qui s'allume. Les manifestations sont aussi visuelles : un voile blanc ou des ombres se déplacent. Les occupants d'une maison qui ne supportent plus ses « mauvaises vibrations » contactent Alexandre Geny, médium installé dans la région de Reims. Le voyant est consulté une fois par mois pour cette question. Les gens qui l'appellent sont « au bout du rouleau » et n'ont pas d'explications rationnelles aux phénomènes qu'ils perçoivent. Cela peut être une personne ou toute la famille qui a vu un spectre ou est témoin de phénomènes incompréhensibles.

Des propriétaires effrayés mettent en vente leur maison

Alexandre Geny magnétise les lieux, disperse de l'encens pour « apporter de bonnes énergies », formule des prières ou « explique de vive voix ce qui se passe ». Beaucoup de gens souhaitent quitter leur habitation ou la mettent en vente parce qu'ils sont témoins de choses étranges, affirme le médium. Il cite l'exemple d'une femme habitant une maison en Haute-Marne qui requiert ses services parce qu'elle « entendait les pleurs d'une petite fille, toujours dans la même pièce, derrière un rideau ». Un enfant de la maison soutient également avoir vu « un spectre de petite fille d'environ 1,40 m ». Les entités ne perçoivent pas forcément qu'elles sont décédées, d'où leur refus de partir. Elles peuvent aussi être particulièrement attachées à ce qui a été leur maison. D'autres veulent laisser un message : le médium délivre alors celui-ci à la famille. Parfois d'autres entités veulent profiter du passage vers le plan spirituel. Le médium se décrit comme une lanterne qui les attire et les anges font ensuite le travail du passage à l'autre plan. Il arrive que le médium doive revenir dans une maison où se trouvent de nombreuses entités bien décidées à rester dans les lieux. Si vous entendez des bruits frappés contre le mur, si avez la sensation d'être regardé dans votre chambre ou que l'on vous tire par les pieds au beau milieu de votre sommeil, votre maison est peut-être hantée. Même si on ne le soupçonne pas, le médium en est convaincu : « Tous les endroits sont habités ». Si votre bien ne se vend pas en dépit des efforts des agences immobilières, il faut selon lui se poser des questions. N'y a-t-il pas eu un suicide ou une mort violente dans votre maison ? Les forces négatives de l'habitation ou « l'entité » qui y réside peuvent, affirme le voyant, être un frein à la vente.

http://www.lesclesdumidi.com/actualite/actualite-article-16926346.html